Nos articles de blog

Méthode 8 D : systématiser la résolution des événements indésirables

Gregory Cousyn

November 15, 2023

Temps de lecture :

5 minutes

methode-8D
Médico-social / Social

La méthode 8 D, également connue sous le nom de 8 Do (actions) ou 8 Disciplines, est un outil d’analyse connu de la démarche d’amélioration continue. 

La méthode suit un processus rigoureux pour éliminer les causes de la non-qualité, visant ainsi à réagir rapidement face à un problème tout en assurant la suppression de ses causes racines

Appliquée au secteur de la santé, découvrez comment cette méthode permet de systématiser la résolution des événements indésirables.  

Qu’est-ce que la méthode 8D ?

La méthode 8D est une approche qualité conçue pour éradiquer les problèmes au sein d'une organisation. Elle repose sur l'expérience des parties prenantes impliquées dans l’événement et tire son efficacité de sa nature collaborative. 

En fournissant un cadre standardisé, l’outil qualité permet de : 

  • Formaliser le processus de gestion des problèmes imprévus 
  • Garantir la remontée systématique jusqu'aux causes profondes et leur élimination

Tirer profit de l'expérience acquise pour améliorer les process en continu.

À quels événements indésirables peut-elle s’appliquer ?

En ESSMS et en établissement de santé, la méthode 8D peut être appliquée pour résoudre tous types d’événements indésirables EI, EIGS, EIAS à savoir : 

  • Un événement qui s’écarte des procédures
  • Une prise en charge défectueuses, une erreur d’identité, un accident médicamenteux
  • Un événement inattendu qui est à l’origine de la prolongation d’une hospitalisation, d’une incapacité, d’un handicap, etc.

Quels sont les objectifs de la méthode 8D ?

Les objectifs de la méthode 8D sont multiples. Elle vise à : 

  • Systématiser la résolution des problèmes 
  • Encourager l'amélioration continue
  • Assurer la pérennité des résolutions de problèmes ponctuels. 

Méthode 8 D : 8 actions en 8 étapes 

8D fait référence aux huit « Do » (Actions), ou « Disciplines », à suivre scrupuleusement pour garantir l’efficacité de la méthode.

1D - Préparation de la démarche

Lors de cette première étape, il s’agit de

  • Mettre en place un groupe de travail composé de personnes disponibles possédant la connaissance et l’expérience de l’événement
  • Désigner un pilote chargé de l’animation du groupe et du suivi des résultats (pas forcément le responsable qualité)
  • Présenter la méthodologie 8D et préciser les méthodes de travail pour chacune des étapes
  • Spécifier les objectifs attendus et les responsabilités associées. 

2D -  Description de l’événement

Cette 2ᵉ étape consiste à décrire l’événement indésirable en utilisant par exemple la méthode QQOQCP (Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Pourquoi) : 

  • Qui est la personne à avoir signalé l’événement ?
  • Quoi : quel est l’objet de l’événement indésirable ?
  • s’est passé l’événement ?
  • Quand s’est-il produit et à quelle fréquence ?
  • Comment l’événement a-t-il été détecté pour la première fois ?
  • Pourquoi est-il essentiel de le résoudre ?

Après avoir répondu à ces questions, il s’agit de rédiger un énoncé officiel du de l’événement en le décrivant clairement afin de garantir sa bonne compréhension par l’ensemble des parties concernées. 

L’outil qui vous aide à piloter votre démarche qualité

3D - Mise en place d’actions immédiates

Cette étape consiste à mettre en œuvre des actions provisoires permettant d’endiguer le problème rapidement sans s’attaquer aux causes profondes  :  

  • Définir et mettre en place des actions curatives d’urgence 
  • Mesurer l'efficacité des actions.

En fonction du type d’événement indésirable, ces actions immédiates peuvent être mises en place avant même la constitution du groupe de travail.

4D - Identification et analyse des causes profondes

Lorsque le problème est contenu, il s’agit d’analyser plus en profondeur l’origine exacte du dysfonctionnement. Pour ce faire vous pouvez avoir recours à des outils d’analyse comme : 

  • La méthode des 5 M basé sur le diagramme d’Ishikawa pour identifier les causes profondes (appelées également causes primaires).


Il est important de recenser l’ensemble des causes possibles susceptibles d’avoir influencé l’événement et de les analyser. À ce titre, la méthode des 5 M vous permettra de hiérarchiser les causes profondes selon la nature et l’étendue de leurs impacts.

5 D - Mise en place des actions correctives permanentes


Une fois les causes profondes identifiées, l'étape 5D consiste à définir et à mettre en œuvre les actions correctives permanentes visant à éliminer ces causes détectées. 

Dans la plupart des cas, plusieurs actions correctives nécessiteront une planification et une coordination efficaces pour rectifier les causes de l’événement indésirable et prévenir toute récidive.

Pour ce faire, il est essentiel de suivre ces étapes clés :

  • Déterminer un plan d'actions : identifiez les actions spécifiques à entreprendre pour corriger les causes profondes du problème.
  • Définir les délais et des responsabilités : identifiez les échéances et les personnes responsables de chaque action corrective.
  • Établir des critères d'évaluation : déterminez les critères qui serviront à évaluer l'efficacité des actions. 
  • Mettre en œuvre le plan d'action : mettez en place les actions correctives conformément aux responsabilités de chacun et aux délais convenus.
  • Effectuer un suivi : évaluez l'efficacité des actions correctives au fil du temps.

Il est crucial de mettre à jour l'ensemble de ce processus sur une fiche 8D ou mieux encore dans un outil dédié au pilotage des événements indésirables et de plans d’actions

Pour garantir l'efficacité à long terme de la résolution de l’incident, assurez-vous de consigner les informations essentielles, telles que : 

  • La description de l’événement indésirable
  • Les actions immédiates mises en œuvre
  • Les causes profondes identifiées
  • Les détails des actions correctives 
  • Les objectifs d'efficacité à atteindre
  • Les résultats de la mise en œuvre de ces actions. 

6D - Mesure de l’efficacité des actions correctives permanentes

Une fois les actions correctives permanentes mises en œuvre, il est impératif d'évaluer leur efficacité. L'objectif est de s'assurer que l’événement indésirable ne puisse pas se reproduire. 

En cas de non-atteinte des objectifs fixés, il est nécessaire de réunir le groupe de travail pour analyser la situation et définir les actions correctives supplémentaires qui s'imposent pour garantir une résolution complète de l’événement.

7D - Prévention des récidives en standardisant les actions d'amélioration

L'objectif de cette étape est de standardiser les actions correctives qui se sont révélées efficaces.

Après l'évaluation de l'efficacité des actions correctives entreprises, il s’agit pour le groupe de travail d’envisager la possibilité de déployer ces actions sur des situations ou des processus similaires. 

Dans ce contexte, les actions à entreprendre ne seront plus de nature corrective (étant donné qu'aucun problème n'est encore survenu). Il s'agira plutôt de mettre en place des actions préventives visant à anticiper d'éventuels problèmes futurs. 

Parmi les actions préventives, on peut citer :

Ces actions préventives contribueront à instaurer une culture d'amélioration continue, minimisant ainsi le risque de réapparition de problèmes similaires à l'avenir.

8D - Féliciter le groupe de travail et communiquer sur les résultats

Cette dernière étape consiste à : 

  • Mettre en valeur l’engagement de toutes les parties prenantes (car l’approche 8 D demande beaucoup d’investissement en temps et en effort)
  • Clôturer la démarche en soulignant les points clés de l'analyse : bonnes pratiques, résultats obtenus, les difficultés surmontées
  • Informer chaque participant des suites de la démarche (y compris les professionnels qui ne sont pas directement impliqués dans le suivi des plans d'actions)

Cette communication contribue à maintenir la motivation des professionnels et garantir la pérennité des analyses 8D.

Cet article sur la méthode 8D vous a intéressé(e) ? Restez informé.e des actualités de votre secteur en vous abonnant à notre newsletter.

Partager l’article

Questions fréquentes

Découvrez nos réponses aux questions fréquemment posées sur le DUERP en structure médico-sociale, sociale et sanitaire.

Questions fréquentes

Découvrez nos réponses aux questions fréquemment posées sur le DUERP en structure médico-sociale, sociale et sanitaire.

Questions fréquentes

À propos de l’auteur

Gregory Cousyn

Grégory occupe le poste de Head of Customer Care & Quality chez Qualineo. Son parcours : ancien infirmier diplômé d’état ayant travaillé pour le Ministère des Armées, Grégory Cousyn intègre un établissement de santé où il occupait un poste de direction. Son expérience s’articule autour de l’optimisation des organisations pour développer les performances et l’activité d’un établissement, l’appui à la stratégie et la gestion de projets.